${properties.title}

8 DAYS

L'ADN DE PANERAI

Dans une montre, la couronne de remontoir est toujours l'un des éléments les plus exposés aux contraintes, aux manipulations et par conséquent à l'usure. La durée de réserve de marche et la fréquence à laquelle une montre doit être remontée sont donc des facteurs cruciaux pour son bon fonctionnement, particulièrement dans le cas d'un instrument professionnel dont on attend une fiabilité et une précision extrêmes. Au début des années 1940, Panerai réussit à doter une montre d'une autonomie lui assurant une marche ininterrompue pendant plus d'une semaine sans intervention manuelle grâce à un mouvement Angelus®, un calibre à remontage manuel à la fois fiable et robuste doté d'une réserve de marche de huit jours. Ces caractéristiques répondaient à un besoin vital des commandos de la Marine Royale Italienne, dont les montres Panerai devaient rester fiables y compris dans les conditions les plus extrêmes. En réduisant de manière significative la fréquence de manipulation de la couronne, cette longue réserve de marche contribuait à préserver sa longévité ainsi que sa parfaite étanchéité. Nul ne savait alors que cette caractéristique deviendrait un élément fondamental de l'ADN de Panerai. Ce n'est en effet pas un hasard si le premier mouvement issu de la Manufacture Panerai de Neuchâtel en 2005, le P.2002, est un calibre disposant d'une réserve de marche de huit jours, à l’instar du mouvement P.2005 qui perpétue cette tradition ancrée dans l'histoire d'Officine Panerai.